• Faire des compliments à celle qu'on aime est la première façon de faire des caresses… 

    Victor Hugo a dit…

    La gaminerie est une nuance de l’esprit gaulois. On pourrait dire que Voltaire gamine !


    14 commentaires
  • Le petit garçonUn petit garçon est venu passer la journée chez son grand-père.

     

    Après déjeuner, celui-ci s'installe dans son fauteuil et allume sa pipe.

     

    Alors, le gosse s'approche et lui demande :

    - Papy ! Prête-moi ta pipe.

     

    - Non, ce n'est pas pour les enfants.

     

    - Papy, s'il te plaît, prête moi ta pipe.

     

    - Non, les enfants ne fument pas.

     

    - Mais je ne fumerai pas, je te le jure. C'est juste pour la tenir.

     

    - Tu me promets ? Bon, alors la voilà, fais-y attention !...

     

    Le petit garçon prend la pipe, la jette par terre, et l'écrase à coups de talon.

    Stupéfait le grand-père crie :

    - Mais qu'est-ce qui te prend ?

     

    Pourquoi as-tu fait ça, petit galopin ?

     

    Et le gosse répond :

    - Parce que papa dit toujours : " Quand le pépé cassera sa pipe, je t'achèterai un ordinateur et on s'achètera une belle voiture !


    4 commentaires
  • Les moments où l'on ne peut pas mentir sont précisément ceux où l'on ment le plus et surtout à soi-même…

    Raymond Radiguet a dit... 

    Il existe en nous des germes de ressemblance que développe l'amour. Un geste, une inflexion de voix, tôt ou tard, trahissent les amants les plus prudents !

     


    8 commentaires
  • Bonne bouffe !Recette du Gâteau d’Amour

     

    Ingrédients:

    -1 lit chaud

    -2 corps différents (préalablement lavés)

    -500 grammes de caresses (ou plus)

    -50 grammes de baisers (ou plus)

    -1 banane pas trop mure

    -2 kiwis

    -2 pamplemousses (grosseurs à volonté)

    -1 four préchauffé à feu doux

     

    Temps:

    30 minutes selon la préparation

     

    Préparation :

    – Introduire les 2 corps dans un lit chaud avec 50 gr. ou plus de baisers

    – Enduire la surface des corps avec 500 gr. de caresses (en ajouter si pas assez sucré)

    – Couvrir ces mêmes corps, en particulier la banane, jusqu’à saturation. Ne pas faire de blancs en neige.

    – Agiter, avec ménagement, les 2 pamplemousses, les faire dorer très légèrement sans les faire rougir.

    – Mettre la banane, préalablement chauffée, du bout des doigts dans le four à température ambiante (370).

     

    Laisser les 2 kiwis non pelés à l’extérieur.

    – Manœuvrer la banane très délicatement en va et vient. La sortir de temps à autre et la retourner, afin de contrôler la cuisson : ceci pour ne pas qu’elle perde son jus.

     

    La vitesse varie selon la marque du four

    – Extraire le jus de la banane qui, lui, doit rester dans le four.

    – Retirer celle-ci avec légèreté.

    – Pour achever le gâteau, laisser macérer dans les mains ou essuyer le surplus avec la langue, ceci étant laissé au choix de la cuisinière.

    – Laisser refroidir, démouler 9 mois après.

    Ne pas omettre de répéter fréquemment la recette, afin d’en savourer chaque fois davantage le goût.


    5 commentaires
  • Je suis un homme qui pense à autre chose… 

    Victor Hugo a dit…

    On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées !


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires