• Festival des tites vites ! (suite)

    Festival des tites vites ! (suite)Dans un banc de sardines, deux copines discutent :

    – Tu n’as pas l’air d’avoir le moral, fait la première sardine.

    – J’ai un mauvais pressentiment, répond l’autre, on nous annonce une mer d’huile !

     

    * * *

     

    – Pourquoi ton petit frère hurle t-il comme ça, demande la maman.

    – Il est bête ! On s’amusait juste à jouer aux crabes.

    – Ce qui fait que tu l’as pincé, pas vrai ?

    – Oui.

    – Et lui, il ne t’a pas pincé, à son tour ?

    – Non, il n’avait pas le droit, lui c’était un crabe en boîte 

     

    * * *

     

    Minuit… Une épouse très autoritaire envoie son chétif petit mari dans le salon où elle croit avoir entendu du bruit.

     

    Le mari trouve un cambrioleur qui lui dit en le menaçant d’un revolver :

    – Je cherche de l’argent…

    – Oh, répond le malheureux mari, c’est bien inutile ! J’ai déjà cherché partout…

     

    * * *

     

    – Chérie, je t’ai fait un cadeau, tu ne devineras jamais !

    – Tu m’as acheté des fleurs, un livre de recettes ? Non je ne trouve pas…

    – Je t’ai acheté un magnétoscope.

    – Mais comment l’as-tu payé ?

    – J’ai revendu le téléviseur…

     

    * * *

     

    A table Paul hurle :

    – Du pain ! Du pain et que ça saute !

    – S’il te plait, puis-je avoir du pain ? corrige sa mère.

    – Toi aussi tu en veux ? répond Paul.

     

    * * *

     

    Au zoo, le directeur s’adresse à un visiteur :

    – Monsieur, vite, à l’aide, votre belle-mère est tombée dans la fosse aux crocodiles !

    – Mais ce sont vos crocodiles, c’est donc votre problème ; vous n’avez qu’à les sauver vous-mêmes… 

     

    * * *

     

    Un industriel français en visite aux USA est surpris le premier soir, en voyant sur la table de nuit de sa chambre d’hôtel, une Bible. Il l’ouvre et lit ces mots imprimés sur la page de garde: « Voyageur, si tu es triste et solitaire, lis donc les psaumes 46 à 62 ».

     

    Un peu plus bas, une main anonyme avait ajouté : « Voyageur, si tu n’es toujours pas consolé, appelle donc le 16.44.21 et demande à parler à Jenny la blonde »

     

    * * *

     

    Une vieille fille qui a passé toute sa vie à tenir les toilettes au sous-sol d’un grand restaurant veut, sur ses vieux jours, s’assurer une sépulture décente. Elle va chez le marbrier et lui commande une superbe pierre tombale.

    – Que devrais-je graver, questionne t-il ?

    – Eh bien fait-elle après avoir mûrement réfléchi, mettez simplement ceci : « OCCUPÉ »


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Août à 07:08

    Elles sont excellentes Chantal, merci !

    Bises et bon mercredi

    2
    Mercredi 8 Août à 07:10

    Excellentes ! mdrrr

    Bon mercredi, ma chantal chérie, avec une température un peu plus raisonnable.
    Pour hier, je ne me souvenais pas que c'était aussi chiant de faire les magasins ... et les courses.
    On va reprendre le bon vieux système que c'est thierry qui les fait !
    De plus, 2 ou 3 petites averses et un fort vent qui s'était levé.
    Bisoux déçus.

    3
    Mercredi 8 Août à 07:26

    J'aime bien la dernière!

    Enfin une température moins violente!

    Gros bisous et bonne journée

    4
    Mercredi 8 Août à 11:34

    Salut

    Je me suis bien marré.

    Nos avons vaincus la canicule,

    Un peu d'humour en ce mercredi d'août.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :